tags : beaujolais

Articles

11 juillet 2019 / / Savoir boire
Les blancs frais et onctueux (alsace pinot gris, côtes-du-Rhône, saint-Véran…) s’accorde parfaitement avec des préparations froides à base de poisson et de fruits de mer avec la note beurrée et toastée des quiches tartes salées. Le fruité des rosés s’impose sur les tartes aux légumes, les pizzas ou sur un cocktail de crevettes, tandis qu’un rouge gouleyant (du type beaujolais et autres vins issus de gamay) servi frais sera parfait avec les spécialités de tourtes et pâtés à la viande.
3 juillet 2019 / / Vignobles
Aujourd’hui, l’appellation s’étend sur 49 communes dispersées dans les vallées à l’ouest de Lyon jusqu’à la vallée du Giers au sud. Le lyonnais propose, Comme le Beaujolais, des vins d’appellation primeur au sud. La région bénéficie du même climat que le beaujolais avec toutefois une tendance méditerranéenne. Les coteaux du Lyonnais produisent des vins fruité, gouleyants, riches et parfumés, issus par exemple de pinot blanc, chardonnay ou aligotés pour les blancs.
15 mai 2019 / / Savoir boire
Emblème du casse-croûte, le saucisson sec se marie aux vins rouges tendres et fruités (beaujolais, touraine, irancy). Les jambons crus de qualités s’accordent aussi bien avec un blanc méridional (collioure, patrimonio), qui souligne la délicatesse du gras, qu’avec un rouge charnu (gigondas, irouléguy) qui flatte la partie maigre au arômes de viande séchée. Rillettes et andouilles font bon ménage avec les blancs vifs à la minéralité tendue (bergerac, jasnières, quincy), tandis que pâtés et terrines apellent des rouges fruités aux tannins aimables (côtes-de-bourg, marcillac, lirac).
24 mars 2019 / / Vignobles
Tous les 8 septembre, une nuée de marcheurs escaladent les 484 m de la colline de Brouilly, en direction du sommet ou s’élève une chapelle dédiée à la Vierge pour protéger les vignes de l’oïdium. De là, les pèlerins découvrent le Beaujolais, le Maconnais, la Dombes, le Mont d’Or et deux appellations sœurs : brouilly et côte-de-brouilly. L’appellation brouilly s’étend sur les communes déjà citées et deborde sur Saint-Étienne-la-Varenne et Charentay ; sur la commune de Cercié se trouve le terroir bien connu de la Pisse-Vieille.
19 mars 2019 / / Savoir boire
les fromages persillés Le roquefort et les bleus en général offre un accord très abouti avec les vins doux naturels au rouge tel que les banyuls, rivesaltes ou maury dont la puissance aromatique et l’onctuosité se marieront idéalement avec le gras du fromage. Les liquoreux forment aussi de bons accords, ainsi que les rouges puissants (madiran). Passez votre chemin si vous ne disposez que de vin secs peut tannique car ils ne s’élèveront pas à la puissance aromatique du roquefort et/ou des bleus.
17 mars 2019 / / Vignobles
Le « seigneur » des crus du Beaujolais. Il campe sur les coteaux de deux communes, Chénas dans le Rhône, Romanèche-Thorins en Saône-et-Loire. Le moulin qui symbolise l’appellation se dresse à une altitude de 240 m au sommet d’un mamelon, au lieu-dit les Thorins. Le gamay noir s’enracine dans des sols peu profonds, granitiques. Riche en éléments minéraux tels que le manganèse, ce terroir apporte aux vins une robe rubis foncé.
14 mars 2019 / / Savoir boire
Apprécié pour sa finesse et son fondant, le veau rôti ou en sauce demande des vins tendre et peu tanniques : beaujolais, vin de loire issue de gamay ou bourgognes de la côte chalonnaise. Avec une côte de veau à la crème ou une blanquette, il est préférable de servir un blanc tendre et fruité, dont léger boisé renforcera la rondeur et l’onctuosité de l’accord. Orientez-vous vers un vin de provence par exemple, tel le chateau simone de la minuscule AOC palette.
11 mars 2019 / / Savoir boire
Avec les raviolis ou les nems, vous trouverez un accord évident avec un blanc très sec (sancerre, chablis). Mais les blancs du nord de la vallée du Rhône, tels que crozes-hermitage ou saint-joseph, seront également bienvenus. Avec des plats frits, pensez aux blancs un peu gras comme certains bourgognes (rully, montagny, mercurey, givry) ou bien rouges un peu légers comme un vin du nord du Rhône, un pinot noir d’Alsace, un sancerre rouge ou un cru du Beaujolais.
8 mars 2019 / / Cépages
Cépage noir du Beaujolais mais aussi du val de Loire. Il représente 98% de l’encépagement en Beaujolais. On en retrouve en Touraine, en Ardèche et à Gaillac. Il fleurit sans problèmes, ses grappes assez petites résistent bien aux maladies. Il se taille en gobelet. Vinifié en macération carbonique, il développe des arômes de bonbon anglais et de fruits rouges. Il est le cépage du Beaujolais nouveau que l’on retrouve sur nos tables dès le troisième jeudi du mois de novembre.
3 février 2019 / / Vignobles
La notoriété du Beaujolais passe par le lancement des primeurs chaque troisième jeudi de novembre. Dans le prolongement du Maconnais, jusqu’à la hauteur de Villefranche-sur-Saône, se situe le Beaujolais dont les colines couverte de vignes s’étagent entre la plaine de la Saône et les monts du Beaujolais. Le beaujolais est issu d’un cépage unique : le gamay. La vinification beaujolaise traditionnelle est réalisée à partir de raisins mûrs, intacts et non égrappés.
28 janvier 2019 / / Savoir boire
Tandis que les vins souples, jeunes et fruités (bordeaux clairet, faugères, anjou rouge) accompagnent la texture fondante du steak tartare et du carpaccio, une entrecôte grillée ou un rosbif demandent un vin rouge plus structuré (médoc, bordeaux supérieur, gigondas, chinon…). Les tannins denses et veloutés s’allient alors la texture riche et serrée de la viande saignante. Avec une côte de bœuf, montera en gamme avec un saint-estèphe, un margaux, un saint-julien, un pauillac ou encore un vin structuré du sud-ouest : pécharmant, madiran.
16 janvier 2019 / / Viticulture
Les terroirs argilo-calcaire La vigne se complaît dans les sols pauvres, parfois arides. Très développé, son système racinaire peut plonger jusqu’à une dizaine de mètres à la recherche de l’eau. Les terroirs favorables sont multiples, variables selon les cépages. Les meilleurs sont ceux qui permettent un bon drainage et une alimentation en eau régulière. Les terroirs argilo-calcaires sont des terres un peu grasses, constellées de pierres blanches plus ou moins dures.
15 janvier 2019 / / Cave
La forme des bouteilles Certaines sont réglementées, comme la flûte réservée aux vins d’Alsace, ou le clavelin pour les vins jaunes jurassiens. Dans la plupart des cas, le respect des formes régionales est une question de tradition. La bouteille bordelaise, aux épaules larges destinées à retenir les tannins, est utilisée pour les vins du Sud-Ouest et du Languedoc-Roussillon ; la bouteille bourguignonne aux épaules tombantes s’est répandue dans le Beaujolais, la Vallée du Rhône et à Sancerre.
5 janvier 2019 / / Savoir boire
Rôties Le poulet rôti offre un accord savoureux avec un vin rouge tendre et fruité, sans excès de tannins. Le cépage pinot noir est mis à l’honneur. Pensez aux bourgognes, aux rouges d’Alsace ou du Centre-Loire, aux beaujolais et aux rouges de Loire. Les amateurs de bordeaux se tourneront vers les appellations régionales ou les vins de côtes. Le caractère festif des chapons et poulardes appelle des rouges fins comme les grands bourgognes et tous les vins raisonnablement tanniques.
14 novembre 2018 / / Dégustations
Cette soirée nous fait découvrir des appelations en dehors des modes actuelles. beaujolais Domaine Méziat-Belouze beaujolais nouveau 2017 (7,5€/btl) beaujolais Domaine Méziat-Belouze beaujolais nouveau 2018 (7,5€/btl) beaujolais Domaine Pascal Granger beaujolais nouveau 2017 (7,5€/btl) beaujolais Domaine Pascal Granger beaujolais nouveau 2018 (7,5€/btl) côtes-du-jura Domaine Burfonfosse Poulsard 2012 (12€/btl) Demie-bouche. saint-pourçain Domaine Gardien Secret de Jaligny 2012 (11€/btl) coteaux-du-lyonnais Domaine Mazille-Descotes 2016 (7€/btl)
14 décembre 2017 / / Dégustations
Cette séance étudie le chardonnay et le pinot noir en dehors de la bourgogne. beaujolais villages blanc Domaine Pascal Granger 2014 (8€/btl) chardonnay Typique bourgogne blanc. Beurre, poire en finale. côtes-d’auvergne blanc Yvan Bernard Oppidum (11€/btl) chardonnay Léger en bouche. Acidité et tension. Epice en finale. IGP vin de pays d’oc Mas du Novi 2013 (16€/btl) Nez : suave, florale, amertume. Longueur incroyable.
16 novembre 2017 / / Dégustations
A la suite des principaux cépages blancs, cette séance nous fait découvrir les principaux cépages rouges. beaujolais nouveau Domaine Pascal Granger 2017 (6,5€/btl) beaujolais nouveau Domaine Pascal Granger 2016 (6,5€/btl) côtes-d’auvergne Châteaugay Benoit Montel 2015 conservé 376j dans le lac pavin (35€/btl) N’a pas vieilli. vieillissement naturel (8€/btl) Plus évolué. Simple. juliénas Domaine Pascal Granger cuvée spéciale 2013 (11€/btl) Nez : frais, fruits rouges acidulés.
15 juin 2017 / / Dégustations
Pour cette séance, il s’agit de la désormais traditionnelle soirée de dégustation à l’aveugle. Cette année une règle supplémentaire est ajouté en limitant le budget de la bouteille à 10€. sud-ouest gaillac 2014 (7€/btl) Note : 14/20 val de loire anjou 2014 (9€/btl) Note : 16/20 beaujolais villages 2013 (8€/btl) Note : 15/20 languedoc Domaine de Rocahlas l’antidote (10€/btl) Note : 12/20
12 mai 2016 / / Dégustations
Pour cette séance, il s’agit de la désormais traditionnelle soirée de dégustation à l’aveugle. beaujolais chirouble Steve Charvet Fée Steve 2014 gamay val de loire coteaux-du-layon 2013 chenin sud ouest gaillac Plageols 2014 mozac sud ouest jurançon sec Clos Bellevue 2013 petit manseng côtes-du-rhône village Château Amoureux 2009 bergerac sud ouest côtes de gascogne Domaine de Mirail 2013
22 novembre 2015 / / Dégustations
Cette séance est dédiée aux crus du beaujolais. brouilly Domaine Dit Barron 2013 (12€/btl) Nez : fruits rouges. Bouche : Manque d’équilibre, acidité résiduelle, boisé non agréable, asséchant en final. côte-de-brouilly Jean-Paul Brun 2013 (15€/btl) gouleyant régnié Domaine de Thulon 2009 (12€/btl) Nez : trace d’oxydation. Confituré, animal. Bouche : puissant, chaud avec une belle longueur. morgon 2007 Domaine Méziat-Belouze vieilles vignes 2007 (8,5€/btl)
21 mai 2015 / / Dégustations
Pour cette neuvième séance, place à la désormais traditionnelle soirée de dégustation à l’aveugle. anjou-villages Domaine des Rochettes 2007 carbernet franc juliénas Château de Chénas 2013 gamay gaillac Château Adélaïde 2010 duras, fer savadou, brocol coteaux-d’auxois Flavigny Alésia 2012 césar vin de pays d’oc Mas Karolina 2006 syrah chablis Domaine Laroche Les Clos 2008 chardonnay savennières Domaine Laureau Le Bel Ouvrage 2007
13 mars 2014 / / Dégustations
Cette séance fait la part belle aux petites appellations : côte-roannaise Domaine des Pothiers 2009 (9€/btl) 100% gamay Fruits rouges, fraise. Finale poivrée. Court mais fin. bugey Caveau Dufour 2009 (10€/btl) 100% mondeuse Nez : épices, muscade. Bouche : animal, viande, herbacée. marcillac Domaine du Cros 2011 (11€/btl) 100% fer savadou Nez : chlorophyle (ortie), réglisse. Bouche : très bon équilibre entre l’acidité et la fraîcheur.
17 novembre 2011 / / Dégustations
Pour cette deuxième séance de l’année, le groupe s’exerce sur les vins suivants : Beaujolais Nouveau Olivier Minot Beaujolais Domaine de Rotisson Après cette mise en bouche d’actualité, le thème de la soirée sera Vallée du Rhône : gigondas Mas de Flauzières 2004 saint-joseph Christophe Pichon 2009 crozes-hermitage Domaine Habrard 2009 lirac Cellier Saint-Valentin 2010 viognier Original Domaine Vigier (liquoreux) viognier Domaine Vigier 2010 (sec) viognier Domaine Vigier cuvée Mathilde Domaine de Rancy Jean-Hubert Verdaguer
1 janvier 2011 / / Dégustations
Le groupe s’exerce sur les vins rouges suivants : Beaujolais 2009 Bourgogne gevrey-chambertin 1er cru 2003 Confiture de cerise Bordeaux 2006 Vallée du Rhône côtes-du-rhônes 2008 Bordeaux pessac-léognan 2003 Bourgogne fixin 2008 Beaujolais juliénas Pascal Granger Grande Réserve 2006 Languedoc pic-saint-loup 2006 Bourgogne bourgogne-hautes-côtes-de-nuit 1998 Languedoc faugères 2005
1 décembre 2010 / / Dégustations
Après une révision des fondamentaux de la dégustation le groupe s’exerce sur les vins suivants : Alsace edelzwicker Alsace gewutztraminer 2008 Litchi, Rose Beaujolais 2009 Val de Loire sancerre 2007 cerise Bourgogne pernand-vergelesses 2007 Champagne Gosset
1 novembre 2010 / / Dégustations
Après une révision des fondamentaux de la dégustation le groupe s’exerce sur les vins suivants : Beaujolais 2010 cerise grillote Bordeaux 2002 nez : cerise, vanille bouche : cassis Bourgogne chablis 1er cru 2007 minéral, boisé, agrûme Val de Loire sancerre 2005 fruit exotique (exubérant)