tags : pyrénées

Articles

27 mars 2019 / / Vignobles
Voici un terroir exceptionnel : à l’extrémité orientale des Pyrénées, des coteaux en pente abrupte sur la Méditerranée. Seules quatres communes de Collioure, Port-Vendres, Banyuls-sur-mer et Cerbère bénéficient de l’appellation. Le vignoble s’accroche le long de terrasses installées sur des schostes, un sol pauvre, souvent acide, n’autorisant que des cépages très rustiques, comme le grenache aux rendements extrêmement faibles, souvent moins d’une vingtaine d’hectolitre à l’hectare. En revanche, l’ensoleillement optimisé par la culture en errasses et le microclimat qui bénéficie de la proximité de la Méditerranée sont sans doute à l’origine de la richesse des raisins gorgés de sucre et d’éléments aromatiques.
2 mars 2019 / / Vignobles
Dernier vestige d’un grand vignoble basque dont on trouve la trace dès le XIème siècle, l’irouléguy (le chacoli, côté espagnol) témoigne de la volonté des vignerons de perpétuer l’antique tradition des moines de Roncevaux. Le vignoble s’étage sur le piémont pyrénéen, dans les communes de Saint-Etienne-de-Baïgorry, d’Irouléguy et d’Anlhaux. Les cépages d’autrefois ont à peu prés tous disparu pour laisser place au cabernet sauvignon, cabernet franc et au tannat pour les vins rouges, au courbu et aux gros et petit mansengs pour les blancs.
23 février 2019 / / Cépages
Cépage noir du Bordelais et du Val de Loire où il est dominant, il prend de nombreux autres noms selon les régions : breton, bouchet en Gironde, acheria dans les Pyrénées, noir de Fontarrabie en Pays Basque, noir dur dans la région d’Orléans. Il entre pour 100% dans les appellations de bourgueil, saint-nicolas-de-bourgueil, chinon, saumur, saumur-champigny et anjou-villages. En assemblage avec les cépages cot et gamay, il produit les vins de Touraine.