Carnet de dégustation

A l’ère du digital et des smartphones, on peut se demander si l’éternel carnet de notes manuscrites pour coucher ses impressions lors des dégustations n’est pas désuet.
J’ai envie de vous répondre non (pour ma part). Je m’explique : le fait de toucher le papier, d’imprimer en mémoire les courbes du stylo tracées sur le papier ont quelque chose qu’il n’est pas possible de reproduire avec un écran tactile – le geste du mouvement de doigt sur l’écran froid laisse en mémoire la notion de « next » : on passe à autre chose – alors que la tâche de « Romanée Conti » ou d’« Yquem » laissée maladroitement sur une page rappelle à un souvenir inoubliable.

Thomas Servi par :

Dans la vie, faut être curieux ! Signé un découvreur de belles émotions.

comments powered by Disqus