Verticales

Ce nom, pour désigner un certain type de dégustation, m’a toujours subjugué.
Vertical, c’est droit, c’est net.
Vertical, on est debout.
Vertical, ça donne le vertige, comme aux abords d’une falaise.
C’est à en perdre l’équilibre. L’exercice de la verticale est tout cela à la fois.
Le principe, c’est de gouter plusieurs fois le même vin mais sur des millésimes différents. Donc, une base de cépage égale ou cohérente tout du moins et, par contre, un vieillissement potentiellement complétement différent en fonction des conditions climatiques de chaque millésime, de la méthode et de la rigueur du procédé de vinification, de l’humeur du vigneron qui a vinifié et encore bien d’autres paramètres échappant à toute maitrise.
A chaque verticale, ce sont des sensations toujours renouvelées. Une chose est sûre, c’est qu’une marche est gravie à chaque fois…

Thomas Servi par :

Dans la vie, faut être curieux ! Signé un découvreur de belles émotions.

comments powered by Disqus