AOC : coteaux du languedoc

En 2007, l’appellation coteaux du languedoc c’est élargie en changeant de nom. L’ancienne AOC a fait place, à partir du millésime 2006, à une vaste appellation régionale incluant toutes les aires d’appellation du Languedoc et du Rousillon, jusqu’à la frontière espagnole, à l’exception de Malepère : près de 500 communes. Les AOC sous-régionales (corbières, faugères, côtes-du-roussillon, etc…) subsistent, à l’exception de l’AOC coteaux du languedoc qui peut toutefois figurer sur les étiquettes jusqu’en 2012.
Six cépages dominent la production de vin rouge (majoritaires) et des rosés : carignan et cinsault (limités à 40%) grenache noir, syrah, lladoner et mourvèdre ; en blanc, grenache blanc, clairette et bourboulenc sont les principaux cépages, les marsanne, roussanne, vermentino et piquepoul étant également utilisés.

Situation

C’est une succession de vignobles entre le Massif central et les Pyrénées orientales, de Nîmes à Carcassonne. Très riche dans sa diversité, notamment sur le plan géologique (reliefs accidentés et sol strès variés), la région produit plus de 29 % de la production nationale, tant en AOC qu’en vin de pays.
Le Languedoc donne des vins fruités et boisés. Le Roussillon des vins doux naturels (muscat de Rivesaltes, Banyuls).

Appellations

19 appellations dont limoux, la clairette de Bellegarde, les corbières, les coteaux du Languedoc avec 168 communes qui offre des vins doux naturel (roussillon, corbière), vins mousseux, vins rouges et vins blancs.

LeChaps Servi par :

Avant de dire qu'un vin est mauvais, pensez à ceux qui l'ont fait et à ce qu'il vous a couté. Parce qu'au final, quoi qu'il arrive, on en boira toujours du plus mauvais !

comments powered by Disqus