Dégustation prestige

Il s’agit d’une dégustation de vin d’exception.

  • languedoc vin de pays des côtes catalanes Domaine Gauby Coume Gineste 2008 (80€/btl)
    50% grenache blanc, 50% grenache gris
    vignes de 60 ans exposées plein nord. Rendement d’à peine 15 Hl/Ha. 2 000 bouteilles produites par an bio et biodynamie. Elevage 12 mois fûts de chêne (50% neuf, 50% fût d’un an). Levures indigènes, sans enzymage, sans chaptalisation, sans acidification. Nez d’une grande finesse dévoilant des notes de fruits frais (ananas, mangue) et de fruits confits. Complexe et minéral. 1H30 de carafage.

  • bourgogne corton-charlemagne Louis Lequin 2006 (120€/btl)
    chardonnay
    Deux ouvrées ahcetées par le père de l’actuel propriétaire. L’or intense de la robe libère des notes florales et boisées. En bouche, combat entre les fruits murs à chair jaune et les fleurs. Arômes complexes tels que les amandes grillées, canelle, noix, poivre, frangipane. Par son style massif et puissant, à la minéralité saline et persitante, ce 2006 montre la droiture du corton-charlemagne.

  • bourgogne clos vougeot grand cru Domaine Mongeard-Mugneret 2007 (150€/btl)
    pinot noir
    Un nez riche en fruits rouges et noirs (cerise, mûre, cassis) en vanille et autres épices avec une pointe florale (violette). Clos de vougeot eest le plus grand cru de la bourgogne en superficie 50 Ha. Possession de l’abbaye de Cîteaux pendant près de 1000 ans, clos vougeot est divisé en 3 terroirs : une partie dite pontifical (vin destiné aux papes), une partie dite royale (vin destiné aux rois), une partie dite monacal (vin destiné aux moines de l’abbaye). Le clos vougeot de ce domaine est issue de 2 parcelles “grand maupertuis”, et “chioures” dans le haut du clos (partie pontificale). Production de 2 900 bouteilles par an.

  • provence vin de pays des bouches-du-rhône Domaine de Trévallon 2001 (70€/btl)
    50% syrah, 50% cabernet sauvignon domaine acheté dans les années 50 par René Dürrbach, ami fidèle de Picasso et de Dali. Son fils Eloi décide d’y planter de la vigne en 1973.
    Note de truffe, parfums tertiaires, cuir, fourrure, gibier, sauvage, bois de santal. La bouche est pleine et suave avec une finale presque sucrée, longue. Magnifique texture grasse, une certaine douceur qui enrobe les tannins. 2001 est le plus grand millésime de la décennie, un des plus grands vins que le domaine ait produit depuis 1977.

  • bordeaux saint-julien 3ème grand cru classé Château Lagrange 2006 (60€/btl)
    72% cabernet sauvignon, 26% merlot, 2% petit verdot
    Elevage de 20 mois e barrique (60% fût neuf). Nez fin et subtil de pain grillé de fruits noirs (cassis), de vanille, de café et de canelle. Le palais est dans le même registre, ample et soyeux avec une superbe finale épicée. 24H de carafage.

  • jura domaine de la Pinte Rêve d’automne 1997 (170€/btl)
    Vin ne pouvant prétendre à l’appellation vin de paille, qui oblige un minimum d’alcool de 14%. Ce vin a nécessité 700kg de raisins pour faire un litre. Arômes de fruits confits, figue, raisin sec, miel, agrumes. Note de figues, de raisin sec, une bouche qui reste vive et pleine de fraîcheur. Finale interminable.

LeChaps Servi par :

Avant de dire qu'un vin est mauvais, pensez à ceux qui l'ont fait et à ce qu'il vous a couté. Parce qu'au final, quoi qu'il arrive, on en boira toujours du plus mauvais !

comments powered by Disqus