Le chenin blanc

C’edt le 19 cépage le plus cultivé dans le monde avec 53 000 Ha en production mais il est le 15ème des cépages les plus plantés actuellement.
6ème cépage blanc le plus cultivé en France mais son importance culturale et en régression à cause de la mévente des vins blancs liquoreux.
On le retrouve en Afrique du Sud (19 000 Ha soit 25% de l’encépagement) où on l’utilise pour le xérès, le porto voire le cognac de fabrication locale, aux Etats-Unis et état de Washington 8 500 Ha), en Argentine (4 000 Ha), en Australie sous le nom erroné de sémillon (700 Ha), en Espagne (100 Ha) et en Nouvelle-Zélande (50 Ha).
En France, on le retrouve dans le val de loire (9 200 Ha) mais uassi un peu dans le languedoc avec 500 Ha planté puisqu’il est autorisé en cépage accessoire dans l’appellation blanquette de limoux.
Le chenin est originaire d’Anjou, il est reconnu avec certitude en l’an 845 dans cette province. Il s’étend à partir du Xème siècle aux autres régions de la vallée de la loire dont il revient le cépage blanc roi. Il porte localement d’autres noms comme le pineau de loire.

Les arômes primaires : dans leur jeunesse les vins issu du chenin peuvent développer des arômes de pommes verte, de prune reine-claude, d’angélique et minérales (crayeuse).
Les arômes tertiaires : avec la maturation des notes d’acacia, de miel, de brioche, de coing, de prune rein-claude avec toujours cette note minérale.
Les vins botrytisés : la pêche, l’ananas, le sucre d’orge, le massepain, le coing et la crème fraîche.

Les accords : en sec sur des entrées comme le boudin blanc, des muffins à la grecque féta et olives. En plat principal il est apte à accompagner avec bonheur des ris de veaux à la crème, un veau orloff, une tête de veau sauce gribiche, évidemment les poissons et crustacés sont un terrain idéal pour exprimer la minéralité et la complexité d’un chenin.

Le chenin blanc est le seul cépage autorisé pour la production de vouvray, montlouis, chaume, jasnières, savennières, bonnezeaux, coteaux du layon.

Les appellations où l’on retrouve du chenin : fiefs vendéens y compris sur les 5 crus de l’appellation, anjou, anjou-coteaux de loire, coteaux de l’aubance, saumur, saumur mousseaux, coteaux de saumur, touraine amboise, touraine azay-le-rideau, touraine mesland, touraine mousseux, chinon, vouvray, coteaux du loir, coteaux du vendômois, crémant de loire.

LeChaps Servi par :

Avant de dire qu'un vin est mauvais, pensez à ceux qui l'ont fait et à ce qu'il vous a couté. Parce qu'au final, quoi qu'il arrive, on en boira toujours du plus mauvais !

comments powered by Disqus